Synonyme d’élégance et de performance, le piano occupe une place privilégiée dans l’univers de la musique, aussi bien chez les amateurs qu’auprès des professionnels. Aujourd’hui, l’instrument se présente dans une variété de modèles, ayant chacun ses spécificités. Tel est le cas du piano à queue numérique et des modèles hybrides qui constituent une alternative de choix au piano acoustique.

Le piano à queue acoustique

Le piano à queue acoustique est sans aucun doute l’instrument de musique qui nous vient directement à l’esprit en évoquant le terme « piano ». Sophistiqué, il se distingue par sa taille imposante et assez impressionnante ainsi que la qualité du son qu’il délivre. Le piano acoustique consiste donc en un instrument à cordes horizontales frappées par des marteaux qui se déclenchent depuis le clavier.

Histoire

Contrairement à ce que l’on pense, le piano est un instrument relativement récent, puisque ses origines remontent vers la fin du XIVe siècle en Italie avec le clavicorde, un petit instrument à clavier muni de cordes de métal vibrant grâce à un dispositif de percussion ainsi qu’une autre installation qui se charge d’étouffer les sons. Ce n’est qu’aux alentours de 1700 que le premier modèle à clavier équipé d’un mécanisme à marteaux voit le jour, grâce au facteur de clavecins italien Bartolomeo Cristofori. Durant le XVIIIe siècle, le piano acoustique continue d’évoluer, notamment avec la mise en place des étouffoirs sous les cordes. L’invention des pédales a même permis de créer le pianoforte. Le piano se modernise et gagne en performances suite aux diverses demandes et exigences des musiciens à la recherche d’un son beaucoup plus puissant et soutenu. Le piano atteint ensuite sa forme et ses caractéristiques actuelles vers le XXe siècle. Aujourd’hui, le piano acoustique se présente dans deux formats différents qui se distinguent principalement par l’emplacement des cordes. Sur le piano droit, les cordes sont installées à la verticale. Les cordes du piano à queue sont en revanche positionnées à l’horizontale.

Les différents types de piano à queue

Aujourd’hui, les dimensions et tout particulièrement la longueur est le premier critère qui caractérise un piano à queue. Le piano crapaud s’identifie ainsi par sa longueur qui ne dépasse pas les 160 cm. Le quart-de-queue mesure ensuite entre 160 et 180 cm, le demi-queue entre 180 et 210 cm, le 3/4 de queue entre 210 et 230 cm. Le « piano à queue » s’étend pour sa part sur une longueur de 230 à plus de 300 cm. Sachez toutefois que ces dimensions diffèrent d’une marque à une autre. Il est donc tout à fait possible de trouver des « petits demi-queue » ou des « grands quart-de-queue ».

Fonctionnement

Le fonctionnement du piano à queue acoustique est purement mécanique. En appuyant sur une touche, le pianiste produit un seul et unique son. Chaque touche est donc associée à un marteau. Une fois actionné, celui-ci se chargera de frapper la/les corde(s) correspondante(s). Sur un piano droit, le marteau se met en mouvement grâce à un ressort. En revanche, sur un piano à queue, la gravité suffit pour le faire retomber, afin de faire sonner la corde. Le son se propage ensuite au niveau de la caisse de résonance. Les dimensions du compartiment offriront ainsi de la matière au son pour s’étendre et résonner. Bien évidemment, la taille du piano aura un impact aussi bien sur le toucher que sur le volume sonore. La puissance, la profondeur, l’harmonie et la richesse du son dépendront des dimensions de la table d’harmonie.

Dans quels cas opter pour un piano à queue acoustique ?

Depuis déjà plusieurs décennies, le piano à queue est la grande star des salles de concert. Les véritables passionnés ainsi que les musiciens ont aussi un penchant sur ce modèle. Les conservatoires ainsi que les professeurs de musique recommandent également le piano à queue acoustique aux débutants. Selon eux, il serait préférable de privilégier l’acoustique au numérique pour découvrir le son « authentique » et riche, et éprouver de belles sensations musicales. Les pianistes virtuoses affirment même qu’aucun piano ne vient égaler la version acoustique à queue.

Piano à queue numérique

piano queue numerique

Définition et caractéristiques

Le piano à queue numérique est une variante du piano à queue acoustique. Côté budget, il est plus facilement accessible même s’il se trouve dans le haut du panier des pianos numériques.

Comme sur tous les pianos numériques, la version numérique du piano à queue acoustique offre de multiples avantages. Le pianiste dispose avant tout d’une grande variété de sonorités. Il est également possible de modifier le volume et le timbre en fonction de la vélocité de jeu. Une prise pour casque est même prévue pour les utilisateurs qui souhaitent jouer en toute tranquillité, sans déranger le voisinage. À ces caractéristiques s’ajoutent des fonctionnalités supplémentaires comme le métronome ou l’option enregistrement.

Mais ce qui nous intéresse particulièrement est sa spécificité par rapport aux autres pianos numériques : à l’instar de la plupart des instruments numériques, le piano numérique à queue cherche à imiter le mieux possible le son de la version acoustique. Sa sonorité résulte d’ailleurs de l’enregistrement préalable de celles de la version acoustique. Même si le son obtenu est loin d’être similaire au résultat offert par le piano acoustique, le rendu s’en rapproche de plus en plus et gagne en réalisme, grâce aux innovations technologiques. Sur certains modèles récents, il est même possible de régler la « résonnance des cordes », les sons des pédales ainsi que l’écho. La particularité du piano à queue numérique par rapport aux autres pianos numériques est qu’un travail poussé est fait sur l’amplification et la résonance. Le son caractéristique du piano à queue provient d’ailleurs de l’échappement, de la résonance.

Quelles différences avec le piano à queue acoustique ?

Contrairement au piano à queue acoustique, le piano numérique est beaucoup plus compact. Léger, il est également plus facile à transporter. Attention tout de même, cela reste un piano numérique imposant qui prend parfois la même forme qu’un piano à queue acoustique. D’autres sont visuellement de simples pianos mais dont le son et le toucher ont été travaillé pour ressembler au piano à queue.

Les différences sont donc le poids, l’accordage non nécessaire sur l’électrique, le son et le toucher qui sont très bons mais restent inégalés par rapport à la version acoustique. Reste que le prix est largement en-dessous en numérique.

Utilisations

Proposé à des tarifs de plus en plus accessibles, le piano à queue numérique convient aux musiciens qui souhaitent jouer du piano, sans pour autant investir dans un modèle acoustique authentique dont le budget et l’encombrement sont souvent rédhibitoire. La discrétion de jeu figure également parmi ses points forts, notamment avec la diminution du volume ainsi que la possibilité de jouer en enfilant un casque, mais également toutes les fonctionnalités de plus en plus nombreuses et les possibilités offertes par le numérique.

Les meilleurs pianos à queue numériques

Yamaha CLP-765

Le Yamaha CLP-765 figure parmi les références incontournables dans le secteur des pianos à queue numériques. Version améliorée du CLP 665GP, l’instrument embarque la mécanique dernier cri GrandTouch-S™ haut de gamme qui reproduit presque à l’identique les sonorités du Yamaha CFX et du Bösendorfer Imperial grâce à l’enregistrement des 88 notes. À cette particularité s’ajoute la technologie révolutionnaire Virtual résonance Modeling qui restitue les résonances naturelles produites par les cordes et les pédales. Outre la possibilité d’utiliser un casque, l’instrument prend également en charge la lecture de votre bibliothèque musicale grâce à la connexion Bluetooth et le système d’amplification Clavinova. L’application Yamaha Smart Pianist propose pour sa part une sélection d’outils pour une aide supplémentaire.

Kawai DG 30

Le Kawai DG 30 n’est autre que le premier modèle de piano numérique de la marque Kawai qui reproduit le son, le toucher ainsi que les l’apparence d’un piano à queue. Derrière sa luxueuse finition laquée se cachent plusieurs technologies telles que la mécanique Responsive Hammer III aux touches pondérées avec contrepoids, un dispositif de détection de note à triple capteur ou la simulation d’échappement Let-Off. Il embarque également le moteur sonore Progressive Harmonic Imaging qui reproduit le timbre des pianos Shigeru Kawai tels que le SK-EX concert et le modèle demi-queue SK-5, ainsi que la sonorité du Kawai EX et du piano droit Kawai K-60.

Roland GP 609

Le Roland GP 609 est un piano numérique quart-de-queue fonctionnant grâce à la technologie de modélisation SuperNATURAL Piano Roland. Le pianiste dispose donc de 319 sonorités et 319 voix avec d’autres instruments, en plus de la polyphonie illimitée sur tous les sons. Outre les pédales de sourdine, soft et sostenuto déjà intégrées, le clavier est également réglable, notamment au niveau de la sensibilité. L’accordage se fait en revanche entre 415,3 et 466,2 Hz par paliers de 0,1 Hz. Le piano est ensuite conçu avec des haut-parleurs en configuration 6.1 pour une meilleure reproduction du son des pianos acoustiques. Le système sonore intégré à technologie audio multi-canal est même prévu pour créer un son spatialisé et immersif.

Les pianos hybrides à queue

Qu’est-ce qu’un piano hybride ?

Le piano hybride est un modèle qui associe plutôt l’électronique à la résonance d’un véritable piano à queue. Il dispose donc d’une mécanique traditionnelle et des capteurs optiques capables de générer un son numérique de haute qualité. Au niveau du toucher, le résultat est plutôt prometteur et se rapproche de plus en plus des sensations d’un vrai piano. En ce qui concerne le moteur sonore, les fabricants restent sur du numérique, avec des échantillons de haute qualité et des technologies de modélisation qui optimisent le réalisme du son et le plaisir du jeu. À ces caractéristiques s’ajoute un système d’amplification du son puissant et performant à plusieurs voies pour une meilleure restitution des détails sonores.

Yamaha N-3X

Le N-3X se positionne parmi les pianos hybrides haut de gamme les plus aboutis de la marque Yamaha. Outre sa mécanique de piano à queue et son clavier en Ivorite, il bénéficie de la technologie d’échantillonnage binaural. Le châssis du clavier est même associé à un résonateur tactile. Au niveau du son, ce piano hybride dispose d’un générateur sonore VRM et Spatial Acoustic Sampling couplé à un système d’amplification de haute qualité.

Yamaha N-1X

Le Yamaha N-1X est aujourd’hui considéré comme le digne successeur du N1 AvantGrand. Il dispose d’une mécanique de piano à queue associée à des capteurs optiques similaires à ceux des pianos acoustiques Silent. Avec un échantillonnage binaural pour le CFX, le VRM et 256 notes de polyphonie, le générateur sonore promet une performance remarquable. Le système d’amplification est même optimisé pour reproduire presque à l’identique la sonorité d’un piano acoustique. Grâce à ces caractéristiques, le Yamaha N-1X répond aux exigences des pianistes portant sur la précision et le réalisme.

Yamaha N-2X

L’AvantGrand N-2 se distingue par sa mécanique de piano à queue 88 touches avec Ivorite couplée à un système de transmission des vibrations TRS qui procure les sensations et la richesse de l’instrument acoustique au pianiste. La sonorité de piano « Spatial Acoustic » à 4 zones d’échantillonnage est également l’un des principaux atouts de ce piano hybride. La restitution de la sonorité s’effectue à l’aide de dix haut-parleurs de 22 W et deux autres dispositifs de 80 W.

Kawai Novus NV-10

Il est impossible de dresser une liste de pianos hybrides sans évoquer le Kawai Novus NV-10. L’instrument est conçu avec une mécanique dérivée du « Millenium III » présent sur les pianos à queue de la firme japonaise, allant de la série GX aux modèles haut de gamme Shigeru Kawai. Le Kawai Novus NV-10 est également le seul modèle hybride au monde à être équipé de chevalets d’étouffoirs qui reproduisent de manière exceptionnelle les sensations au niveau des pédales. Concernant la sonorité, le fabricant mise plutôt sur un dispositif de multi-échantillonnage stéréo note à note de haute qualité ainsi qu’un système de modélisation capable de reproduire les harmoniques naturelles d’un vrai piano.