Souvent mise en avant dans les caractéristiques d’un piano numérique et synthétiseur, la polyphonie est un terme un peu opaque mais essentiel à comprendre pour acheter le bon instrument. Voici quelques éléments de réponses pour mieux l’appréhender.

« Polyphonie » signifie « plusieurs sons », c’est le fait de pouvoir jouer plusieurs notes (ou voix) différentes en même temps. C’est d’ailleurs ce qui caractérise le piano par rapport aux autres instruments.

Si on peut légitimement penser que 10 notes (car 10 doigts) sont donc suffisantes, ce n’est pas tout à fait le cas. En effet, il existe de multiples moments dans lesquels on dépasse largement ces 10 voix.

Par exemple, le nombre de voix s’additionnent lorsqu’on utilise la pédale de sustain du piano car celle-ci garde en mémoire les notes jouées. A moins de 64 notes, l’effet prend fin rapidement et laisse un vide.

Cela arrive également lors de l’utilisation d’un séquenceur (enregistreur numérique intégré au piano) surtout si on enregistre un accompagnement et que l’on joue par-dessus ou encore si on attribue plusieurs notes à une même touche (dual voice), etc.

Pour résumé, pour les débutants, un minimum de 64 voix est suffisant avec un clavier sans séquenceur, pour les autres, optez pour du 128 voix minimum.

poliphonie piano