Pourquoi acheter un ampli pour piano ?

L’amplification d’un piano numérique se fait la plupart du temps par les hauts-parleurs situés de part et d’autre du piano. Seulement, même si certains modèles ont une amplification puissante, elle ne peut être suffisante dans le cadre d’un concert sur scène ou pour jouer en groupe. Certains claviers de scène n’ont même pas de hauts-parleurs intégrés.
Fort de ce constat, il est donc nécessaire de sonoriser le piano. Il existe plusieurs techniques.

Quelles solutions pour amplifier un piano ?

L’amplificateur n’est pas la seule possibilité pour amplifier un clavier. Vous pouvez aussi passer par la « sono » (c’est-à-dire table de mixage + amplis + enceintes avec retour). Dans ce cas, vous vous entendrez par les hauts-parleurs de retour, qui renvoient la musique de tous les instruments. L’inconvénient de cette possibilité est que vous ne serez pas en mesure de contrôler le son que vous entendez, ce qui peut être perturbant. De plus, cela est généralement réservé aux groupes suivis d’un ingénieur son qui effectuera à votre place les réglages. Enfin, ce système est plus onéreux qu’un ampli clavier dédié.

L’autre possibilité est d’avoir un amplificateur à vous, où vous pourrez jouer sur le son et les effets. Beaucoup plus transportable qu’une sono et adapté, c’est-à-dire conçu spécialement pour cet usage, l’amplificateur pour clavier est idéal. Comme tous les instruments et accessoires, il existe diverses gammes, puissance, prix et qualité. Il faut compter entre 100€ et 1500€. Sachez que sur scène, vous pourrez également utiliser votre ampli comme retour si vous vous mettez sur une sono.

Qu’est-ce qu’un ampli piano ?

La question que se pose de nombreux musiciens est : pourquoi ne pas utiliser mon ampli guitare ? C’est une bonne question qui mérite qu’on y réponde car la réponse peut intéresser de nombreux musiciens. Un ampli, quel qu’il soit, est muni de hauts-parleurs et d’un système d’amplification. La taille des hauts-parleurs sont toujours adaptés à la fréquence de l’instrument. Par exemple, un ampli basse aura un gros haut-parleur spécialement conçu pour les basses fréquences et médium pour un ampli guitare. De par sa nature, le piano produit des sons à la fois très bas, dans le médium et très haut, il convient donc d’avoir un ampli qui retranscrive toutes ces fréquences. C’est ici que ça devient intéressant : si vous ne pouvez pas utiliser un ampli basse ou guitare pour un piano, le contraire est tout à fait possible car l’ampli piano est en fait une sorte de sono pouvant répondre à de larges spectres. Il n’est d’ailleurs pas rare de croiser des combos où il est marqué noir sur blanc : pour piano, chant et guitare. Sachez cependant que contrairement aux amplis guitare, le son n’est pas coloré, ce qui peut être un avantage. Voir par exemple l’excellent ampli Laney AH300.

Comment choisir un combo clavier ?

On va parler ici de combo piano, même si le terme générique utilisé est ampli, car cela signifie que tous les éléments nécessaires (pré-ampli, ampli, et enceintes) sont réunis dans une même boîte. Ceci est très pratique pour le musicien nomade, ce que l’on est très souvent quand on a un groupe et/ou que l’on joue sur scène. Donc, sauf si vous avez un studio chez vous, préférer un ampli combo.

La puissance :

Prendre une bonne puissance (si vous jouez en groupe) : minimum 100 W. Les batteurs peuvent taper fort, et les guitaristes gratter sec. Pour chez soit, 45 watts suffiront, quant à la scène il vaut mieux tabler sur quelques centaines de watts. Attention, il faut savoir que plus un ampli est puissant, plus il est lourd. Si vous transportez souvent votre matériel,  choisissez le modèle adapté : rien ne sert d’avoir un ampli sur-dimensionné. Le choix de la puissance se fera selon votre utilisation : à la maison, en studio, en répétition, en concert… Sachez qu’un ampli plus puissant donnera plus de précision au son sans effet de distorsion. On parlera donc de puissance en Watts mais aussi en pouces. Plus les watts sont élevés, plus le son peut être fort, plus les pouces sont élevés, plus les basses sont présentes. 10 pouces pour une répétition est correcte, comptez 12 ou 15 pouces pour de la scène.

La taille :

Avoir un ampli combo transportable facilement n’est pas un détail : il va vous suivre régulièrement. S’il a des roulettes, c’est encore mieux. Son poids est logiquement très lourd sachant le nombre hauts-parleurs et d’entrées qu’il contient.

La marque :

Quelques marques se partagent le marché du combo clavier. On compte parmi elles la marque Laney, Roland, Behringer ou Korg. Mais il existe d’autres marques intéressantes.

Les entrées :

Avoir plusieurs entrées est très intéressant, notamment quand on souhaite y brancher plusieurs instruments et micros. Attention cependant à faire attention à une chose : certains ampli ont de multiples entrées mais les réglages ne sont pas séparés. Or, l’équalisation ne se fait pas de la même façon. A prendre en compte si vous êtes un puriste du son et si vous voulez pouvoir régler chaque instrument différemment.
A savoir : il existe souvent une entrée dédiée au chant/micro.

Le prix :

Comptez un peu plus de 100€ pour un ampli correct d’entrée de gamme. Les prix différeront selon la puissance, la marque et le nombre d’entrées disponibles. Pour environ 150€, l’ampli t.amp PA4080 est un bon modèle (80 watts, 4 canaux, 1 haut-parleur 12 pouces, 1 entrée XLR par canal, sur roulettes). Si vous souhaitez un bon modèle puissant, l’ampli Roland KC-600 est ce qu’il vous faut (600 watts, 4 canaux stéréo, 1 haut-parleur 15 pouces, des entrées XLR).

Les meilleurs ampli clavier/piano

Voici une liste de combos piano de qualité qui conviendront au plus grand nombre.

De 30 à 50 watts : Laney AH40, Vox VS50KB, Roland CM-30 CubeRoland KC-80

De 50 à 150 watts : Behringer K900FX, Laney AH80

+ de 150 watts : Behringer KXD15 Ultratone, Laney AH300Roland KC-600